Site Loader
Rock Street, San Francisco
  • Current Language:
  • Français
  • Select Language:

25% de réduction

sur l’offre de 30 jours pour les membres sans engagement

La cote des artistes marocains

œuvres École de Casablanca

La flambée des prix de l’École de Casablanca

Article de Anna Sansom

Dans les années 1960, l’École des Beaux-Arts de Casablanca inaugure un âge d’or de l’art moderne au Maroc. Une génération d’artistes y enseignant poursuit des approches audacieuses de la peinture dans les années post-coloniales qui suivent l’accession à l’indépendance du pays en 1956. Ces artistes pionniers, dont plusieurs ont auparavant vécu à l’étranger, ont pour noms Farid Belkahia, Mohamed Melehi, Mohammed Chabâa et Mohamed Hamidi. Imprégnés de l’influence de l’art moderne occidental, ils inventent un nouveau langage artistique en associant une vision du modernisme à l’artisanat marocain. Au cours des dernières années, leurs œuvres explosent aux enchères et suscitent un grand intérêt institutionnel.

Les adjudications de références

Né en 1934, Farid Belkahia fut directeur de l’École des Beaux-Arts de Casablanca de 1962 à 1974, une période pendant laquelle il engage Melehi, Chabâa et Hamidi comme professeurs. Son mandat annonce une nouvelle ère artistique majeure. Le Centre Pompidou, qui a organisé l’été dernier une exposition personnelle dédiée à son travail, le présente comme « un des fondateurs de la modernité artistique marocaine et, plus généralement, arabe ».

Farid Belkahia a fait ses études à la prestigieuse École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Par la suite, il s’installe à Prague où il étudie la scénographie et réalise des peintures expressionnistes. Après son retour au Maroc, à peine âgé de 28 ans, il devient directeur de l’École des Beaux-Arts de Casablanca. Influencé par ses études sur le continent, il cherche à relier la modernité artistique européennes à l’artisanat et aux traditions ancestrales marocaines. Il commence à réaliser des œuvres en cuivre, un matériau très utilisé dans l’artisanat local. Après la fin de son mandat à l’École des Beaux-Arts de Casablanca, il expérimente encore plus, en travaillant notamment avec des peaux de chèvres et des pigments organiques.

Il y a deux ans, une pièce de la dernière période de Belkahia a établi un record d’enchères pour l’artiste. Son œuvre contemplative « Jérusalem » (datant des années 1980) a trouvé preneur chez Sotheby’s en mars 2020 pour £200,000, soit plus du double de son estimation évaluée à £70,000 – £90,000. Composée de quatre parties en peau d’animal pigmentée, on peut y voir une représentation abstraite du dôme du Rocher dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa, un des sites les plus sacrés de l’Islam, contre un ciel bleu profond.

Mohamed Melehi, peintre, muraliste et photographe, a enseigné à l’École des Beaux-Arts de Casablanca de 1964 à 1969. Figure très influente, il a fait ses études à Rome, en Espagne et à New York, où il s’est inspiré de l’Op Art et du Bauhaus, ainsi que de l’expressionnisme abstrait. La vague revient souvent dans son œuvre, comme un leitmotiv, jusque dans sa signature qui en reprend le motif. Pour Melehi, celle-ci symbolise « l’esprit dynamique » du continent africain « s’élevant avec force vers le ciel ». Convaincu que l’art fait partie intégrante de la vie, il a également créé des peintures murales et a cofondé un festival important, le Moussem culturel international d’Asilah, en 1978.

En mars 2020, un tableau de Melehi, « Les Noirs » (1963), une toile noire avec des carrés bleus sur une ligne horizontale et deux bandes jaunes verticales à ses extrémités, a rapporté £399,000 chez Sotheby’s, allant bien au-delà de son estimation de départ tournant autour de £55,000 – £65,000. Réalisé alors que Mohamed Melehi était étudiant titulaire d’une bourse à l’Université de Columbia, il porte l’influence de l’expressionnisme abstrait.

Plusieurs autres œuvres de Melehi ont généré des montants à six chiffres dans les ventes aux enchères. En novembre 2020, un tableau de 1982, caractérisé par des croissants de lune sur des bandes bleues entrecoupées de vagues jaunes, vertes, blanches et violettes, a atteint £300,000 chez Christie’s – dépassant largement son estimation (£60,000 – £80,0000). Cette vente a été réalisée un mois après la mort de Mohamed Melehi survenue à cause du Covid-19.

Comme Melehi, Mohammed Chabâa (1935-2013) a étudié à Rome avant d’être contacté par Farid Belkahia pour enseigner à l’École des Beaux-Arts de Casablanca. Son exposition « Visual Consciousness » à la Fondation culturelle d’Abu Dhabi l’année dernière retrace six décennies d’une production multidisciplinaire, comprenant de la peinture, de la sculpture, des œuvres murales et du graphisme.

Dans ses tableaux vibrants, on trouve souvent des formes géométriques aux couleurs vives et des lignes rythmiques. Un exemple : sa plus grosse vente, « Composition » (1968), un diptyque rouge et noir saisissant avec des éléments roses et jaunes imbriqués, a rapporté 4,9 millions de dirham marocains (499 831 USD) à la maison de vente aux enchères CMOOA, à Casablanca, en 2016.

Né en 1941, Mohamed Hamidi est aussi connu pour ses tableaux exubérants aux formes délimitées, principalement en couleurs primaires et orange. Ses œuvres visuellement frappantes sont empreintes de symbolisme et de multiples références, allant de la sexualité à l’art africain et à des artistes occidentaux tels que Jean Arp. Son record est « Composition » (1971), qui a été adjugé pour 570 000 dirham marocains (59 710 dollars américains) à la CMOOA en 2018.

Vous souhaitez connaître la valeur réelle de votre objet ou de votre œuvre d’art, notre expert indépendant spécialisé en artisanat marocain vous délivre un certificat maintenant

Statue, Masque, tableau d'art contemporain.
Nos experts peuvent vous aider à expertiser la valeur votre oeuvre !

Statue, Masque, tableau d'art contemporain.
Nos professionels peuvent vous aider à expertiser votre oeuvre !

30 jours sans engagement
Avantages
  • Accès illimité à la base de données d’images des œuvres et de leurs prix.
  • Accès illimité aux analyses d’artistes personnalisées.
  • Recevez des alertes pour suivre vos artistes préférés.
  • Valable pour 2 certificats d’expertise délivrés par l’un de nos experts indépendants.
  • Évaluations personnalisées rapides et faciles.
  • Discret et confidentiel.
Plus d’avantages
Recevez nos rapports sur le marché de l’art et les actualités du monde de l’art africain. Informations d’experts de l’industrie. Mises à jour de la recherche scientifique. Tenez-vous au courant des dernières nouvelles sur les artistes et les articles. Offres pour les membres et avantages exclusifs.
15 jours sans engagement
Avantages
  • Accès illimité à la base de données d’images des œuvres et de leurs prix.
  • Accès illimité à l’analyse personnalisée de l’artiste.
  • Recevez des alertes d’experts pour suivre vos artistes préférés.
  • Valable pour 1 certificat d’évaluation délivré par un de nos experts indépendants.
  • Des évaluations personnalisées simples et rapides.
  • Discret et confidentiel.

Articles connexes

Recevez gratuitement notre newsletter
hebdomadaire et nos rapports